Histoire et racines d’Halloween

A l’approche du 31 Octobre, date à laquelle se célèbre Halloween, nous revenons sur les origines de cette fête, axée sur la thématique de l’horreur. Et aussi des sucreries.

A lire : Franck Cotty et la musique dans la pub

Peur, torpeur et épouvante

A lire : Mes films d’horreur pour Halloween !

Aux yeux de tous, Halloween est une fête teintée d’orange, de noir et de violet. Celle-ci célèbre les morts, à la veille de la Toussaint (1er novembre). Mais il ne s’agit pas seulement d’une excuse pour revêtir un déguisement de sorcière, vampire ou citrouille. Ni même d’un prétexte afin d’engloutir 7kg de bonbons en tous genres.

Dans un premier temps, il semble judicieux de revenir sur l’étymologie du terme. « Halloween » naît d’une contraction de « All Hallow’s Eve », qui signifie littéralement « la veille de tous les saints ». D’où la date attribuée à cette festivité. A l’origine, il s’agit simplement de célébrer l’union ou la proximité extrême entre le monde des vivants et le royaume des morts.

Aujourd’hui, il est clair qu’Halloween correspond à la soirée de l’horreur. Il est question de faire peur et de se faire peur à soi-même. Déguisements et maquillages volontairement affreux, films d’horreur, attractions anxiogènes au possible…c’est toute une récréation terrifiante qui se met en place.

Halloween d’un pays à l’autre

A lire : Z Event 2020 : streaming et solidarité marquent un record historique

Dans un deuxième temps, intéressons-nous à la géographie d’Halloween. Il existe des degrés de cultes, voués à cette fête. Par exemple, aux Etats-Unis, Canada, Irlande et autres pays anglophones, on lui voue un culte particulièrement prononcé. On a tous déjà vu des films ou séries américaines où l’action se déroulait à Halloween, et on a pu observer les décors autour et à l’intérieur des maisons. Plus votre maison est décorée de citrouilles et de fausses toiles d’araignées, plus vous êtes cool (et riches, aussi).

Mais cette classification anglo-saxonne d’Halloween n’est pas anodine. Elle est due à ses origines. En effet, la festivité nait en Irlande et en Ecosse et est importée aux Etats-Unis par l’immigration irlandaise, notamment à la fin du XIXème siècle. D’autres historiens rapportent l’origine d’Halloween à un héritage celte. Connaîtra-t-on un jour le véritable fin mot de l’histoire ?

Ce qui est sûr, c’est qu’en Europe, même si Halloween n’est pas la fête de l’année, elle est l’occasion pour les petits (et moins petits) de se déguiser. Et surtout de manger des sucreries. C’est d’ailleurs là que l’expression « un bonbon ou un sort », « trick or treat » en anglais, fait des ravages. Pour l’anecdote finale, la formulation est apparue pour la première fois au Canada, en 1927.

Total
1
Shares
2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *