Demon Slayer: le Train de l’infini

“Demon Slayer: le Train de l’infini” bat record sur record au Japon

Le film Demon Slayer : le Train de l’infini bat tous les records et engrange plus de 248 millions de dollars. 

Une uchronie de l’ère Meiji 

À lire : Un nouveau Grindelwald pour le troisième volet des Animaux Fantastiques

Demon Slayer: le Train de l’infini
Tome 1 de Demon Slayer aux éditions Panini Manga

Demon Slayer (ou Kimetsu no Yaiba pour les plus puristes) est un manga de Koyoharu Gotōge, paru jusqu’en mai dernier dans les pages du magazine Weekly Shonen Jump. L’histoire se situe dans l’ère Meiji (1868-1916) au Japon. Elle raconte comment Tanjiro va devenir pourfendeur de démons dans l’espoir de refaire de sa soeur Nezuko une humaine.

Un succès tardif grâce à l’anime

À lire : Fleets : des stories sur Twitter 

Demon Slayer: le Train de l’infini
Demon Slayer l’anime sur Wakanime

Demon Slayer est une courte série comparée aux grands titres shonen manga. Avec 23 volumes, il est loin derrière Dragon Ball (42 tomes), Naruto (72 tomes) et One Piece (97 tomes). Publié entre 2016 et 2020, ce n’est qu’en 2019 qu’elle a connu un succès mondial retentissant. Et ceci grâce à la sortie de l’anime. Une réussite qui n’est pas démérité puisque cette version est d’une qualité supérieure au manga d’origine. L’engouement que l’animation provoque est tel qu’en plus des diverses récompenses reçues, elle a réussi à relancer les ventes de la version papier. À tel point que la série monopolise les premières places du top Oricon.

Le film Le Train de l’infini

À lire : Les trois mousquetaires de My Hero Academia

Le film est une adaptation de l’arc du « Train de l’infini » publié dans les tomes 7 et 8. C’est donc une suite directe de la série, mais cette fois au cinéma. Ce qui est rare dans le monde des animes adaptés de mangas qui généralement propose plutôt des histoires non-canons. Toujours produite par les studios Ufotable, le long métrage est sorti dans les salles obscures nippones il y a plus d’un mois et demi. Et il bat tous les records, et ce malgré les problèmes liés à la crise sanitaire et au fait qu’il faille avoir vu l’anime une pour comprendre le film. Il totalise ainsi 14,9 millions d’entrées (Japon/Chine/Taiwan) et a engrangé plus de 248 millions de dollars en seulement 39 jours ! Des chiffres qui pourraient augmenter grâce à la sortie prochaine du film en France.

Demon Slayer: le Train de l’infini

Malheureusement, Wakanime (qui possède les droits de Demon Slayer: le Train de l’infini dans l’hexagone) n’a pas encore communiqué des dates de sortie. 

Total
4
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *