Confivlogs : YouTube et son contenu de circonstance

Alors que les français font face à un deuxième confinement, les youtubeurs font preuve de créativité pour divertir leur audience au mieux en filmant des « confivlogs ».

Contenu de la chaîne YouTube Sparkdise.

Confinés et inspirés

A lire : Sean Connery : hommage à l’icône du cinéma

A l’ère des réseaux sociaux, les youtubeurs et influenceurs se positionnent comme étant les rois du contenu sur internet. Déjà, lors du premier confinement en mars dernier, certains avaient mis en place des espèces de « mini séries » à retrouver sur leurs chaînes YouTube respectives, pour divertir leurs abonnés. Mais aussi pour s’occuper. Aujourd’hui, alors que la France est reconfinée, ils poussent l’idée à son maximum. Le flux de vidéos dépendant de chacun, allant d’une vidéo par jour à une vidéo hebdomadaire.

Confinement Saison 2. Tel est l’intitulé qu’on retrouve le plus dans le contenu des influenceurs, comme s’il s’agissait d’une série télévisée. Si la crise sanitaire est dramatique pour l’ensemble des citoyens, elle n’en reste pas moins un moyen d’inspiration pour les youtubeurs. D’abord, SparkDise (Johann) a mis en place des « Coronavlogs » dès le premier confinement. Les vlogs, vidéos spontanées plus ou moins longues, permettent d’entretenir les viewers et de leur faire passer un moment agréable. En somme, c’est du divertissement.

Contenu de la chaîne YouTube Sparkdise.

Bien entendu, l’origine des termes « confivlogs » ou « coronavlogs » provient de la contraction entre les mots « confinement » / « coronavirus » et « vlogs ». Pas de grand mystère, donc, quant à l’étymologie.

Du contenu polyvalent  

A lire : Histoire et racines d’Halloween

Mentionné plus haut, SparkDise est l’un des youtubeurs qui se prête au jeu de filmer son quotidien pendant ce deuxième confinement. Il vit dans le même immeuble que d’autres influenceurs dont Bilal Hassani et Sulivan Gwed, amis qui lui sont chers. Leur confinement étant moins ennuyant que s’ils étaient seuls, Johann prend donc l’initiative de filmer leurs journées rythmées par des jeux, du chant, de la danse, et parfois même d’embrouilles. Et ça marche.

Sur un tout autre registre, on retrouve aussi Léa, de la chaîne Jenesuispasjolie, qui partage son quotidien filmé sur une chaîne secondaire. Elle la partage avec son mari, Samuel, d’où le nom de celle-ci : « Sam et Léa ». Destinés à un tout autre public, leurs confivlogs reposent plutôt sur leur vie de famille calme et douce. Il s’agit d’un contenu plus reposant, montrant les joies et les peines des jeunes parents et l’évolution de leur enfant. On y parle librement d’éducation, d’entrepreneuriat, mais aussi de cuisine et de déco.

Contenu de la chaîne YouTube Sam et Léa.

Enfin, une dernière youtubeuse s’est mise à enregistrer et à diffuser du contenu de confinement : style tonic. Confinée dans un chalet à la montagne avec son groupe d’amis, elle a trouvé là le moyen de tirer du contenu récréatif pour ses abonnés. Sa première vidéo du reconfinement, sortie hier, est un condensé des activités qu’elle et ses potes ont mené la première semaine. On imagine aisément qu’une vidéo par semaine sera publiée sur sa chaîne. Rires, cours en ligne, sport et nourriture sont les maîtres mots de son contenu de reconfinement.

Ludique et facile à regarder, le contenu vidéo des influenceurs durant cette période rencontre un succès remarquable. Face à une situation dramatique pour le secteur sanitaire et difficilement gérable pour certains, un peu de légèreté est bienvenue.

Contenu de la chaîne YouTube style tonic.
Total
1
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *