Berlinade 2021: Le premier prix d’interprétation non genré va à l’actrice allemande Maren Eggert

Afficher l’image source
L’actrice allemande Maren Egger

Un prix d’interprétation non genré, une grande première pour ce célèbre festival

A lire : Cinéma : Cruella d’Enfer incarnée par Emma Stone

Ce vendredi 5 mars, lors de la cérémonie de clôture de la Berlinale, ( tenue en ligne en raison de la pandémie), Maren Eggert, actrice allemande, s’est vu récompensée avec le premier prix d’interprétation non genré de l’histoire.
Ce prix, a pour but de récompenser indifféremment le meilleur acteur ou actrice.

Le film en question

Ce film,” I’m Your Man “, est le fruit de la réalisatrice Maria Schrader. Une comédie romantique où Maren Eggert  interprète le rôle d’une chercheuse tombant amoureuse d’un robot humanoïde. Pour la première fois, un prix est destiné sans condition de genre. On dit alors adieu aux  traditionnels Ours d’argent du meilleur acteur et de la meilleure actrice, au nom de l’égalité.

“Nous pensons que ne pas séparer les prix dans la catégorie interprétation en fonction du genre constitue un signal pour que l’industrie du cinéma soit plus consciente et sensible à la question du genre”

Le Festival

Une décision  qui ne fait pas l’unanimité


Si certains grands réalisateurs ont salué cette décision, ce ne fut pas le cas de tous. Cate Blanchett, en prônant le fait de “pouvoir faire avancer les débats sur l’égalité (…)  Et prendre en compte aussi les personnes qui ne veulent pas se voir assigner un genre”, l’a salué, tandis que d’autres ont balayé cet argument.
Et oui, “des organisations d’acteurs et des féministes estiment qu’il s’agit d’une opération de communication. Ils estiment également qu’elle pourrait se révéler contre-productive. En effet, les plus grands rôles, susceptibles d’être primés, sont dans les faits confiés aux hommes.”


L’ours d’or remis à Radu Jude

L’ours d’or cette année a été décerné au  cinéaste roumain Radu Jude,  pour son film Bad Luck Banging or Loony Porn. Ce film est une acide réalisation sur l’hypocrisie des sociétés contemporaines. On rappelle qu’il fut tourné en pleine pandémie.

“Ce film, est assez brut de décoffrage”. « Baise malencontreuse ou porno loufoque », ce titre pourrait être traduit ainsi. Ce film s’ouvre par une séquence de plusieurs minutes de porno amateur.” La fuite de cette « sextape », c’est l’occasion pour Radu Jude de dresser un portrait virulent  de la société contemporaine. Il traverse alors tout les milieux, des militaires aux religieux en passant par les nouveaux riches.

En 2015, ce cinéaste avait déjà remporté l’Ours d’Argent du meilleur réalisateur à Berlin pour Aferim. C’était un film sur le racisme dont sont victimes les Roms en Roumanie.

Ce film attaque le spectateur… Il met à mal  nos convictions et ” ébranle nos conventions sociales et cinématographique”, comme l’a souligné Nadav Lapid ,l’un des membres du jury, le réalisateur israélien.

Total
10
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *