“Bella Ciao” : comment La Casa de Papel a remis au goût du jour ce chant révolutionnaire

“O bella ciao, bella ciao, bella ciao-ciao-ciao” Un air entraînant, qui reste bien en tête et dont la portée est hautement symbolique.

En intégrant à sa bande-originale Bella Ciao (en français “Au revoir ma belle”), les créateurs de La Casa de Papel qui a notamment révélé la bombe Ursula Corbero (alias Tokio) ont frappé un grand coup.

L’hymne reste toujours associé à l’univers de la série, à ses costumes rouges, ses masques de Dali…
Lors de la diffusion sur Netflix en 2018, la reprise de Bella Ciao atteint rapidement des millions de vues sur Youtube.

Ce qui donne des idées aux chanteurs contemporains comme Gims. Sa reprise enregistrée avec son frère Djadju, ainsi que Vitaa et Slimane fait un carton. Presque un tube de l’été à la Despacito !

En modifiant les paroles, le chanteur congolais est néanmoins accusé de changer complètement le sens de ce chant partisan.
Le patron du VIP Room Jean Roch a également proposé sa version de la chanson populaire, mais en gardant, lui les paroles d’origine.

Et pour cause :
« Enfant de famille italienne nous confiait-il en 2018, j’ai passé toutes mes vacances d’été en Toscane. La première chanson que j’ai apprise sur les genoux de mon grand-père, c’est Bella Ciao. Je l’ai donc enregistrée en hommage. »

Rien d’étrange dans cette démarche puisque le morceau avait inspiré de nombreux artistes comme Yves Montand, Goran Bregovic ou encore Manu Chao.
Il avait été également popularisé par le collectif toulousain des Motivés pour sa dimension.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *